Visuel du bouquet de services académiques

Mathématiques et sciences physiques

Vous êtes ici : Accueil > TEXTES OFFICIELS > BAC PRO >

Certification intermédiaire

  • A chaque spécialité de bac pro correspond une certification intermédiaire CAP ou BEP dont voici la liste parue au Bulletin Officiel n° 35 du 24 septembre 2009 :

http://www.education.gouv.fr/cid48929/mene0917007a.html

  • Des questions et des réponses concernant la certification intermédiaire (Actes du séminaire national qui s’est déroulé à Paris, le 9 mars 2009)

    Q : « À quelle période la certification intermédiaire est-elle évaluée en CCF ? »

R : Il n’y a pas de période précise. Toutefois, les dernières situations d’évaluation pour les épreuves passées en CCF seront généralement organisées à la fin du troisième semestre de formation, selon les indications données dans les définitions d’épreuves des spécialités de BEP "rénovées".

Q : « Pourquoi avoir donné la possibilité de passer une certification intermédiaire en fin de seconde ? Quelle surcharge de travail pour les divisions des examens et concours (DEC) ? »

R : La certification intermédiaire ne sera pas intégralement passée en fin de seconde professionnelle (cf. réponse précédente). Il n’y a pas de surcharge spécifique pour les DEC, le BEP rénové comporte une seule épreuve ponctuelle (contre 5 actuellement) et le CCF se déroule en établissement.

Q : « N’y-a-t-il pas un risque de décrochage après l’obtention de la certification intermédiaire et avant le terme du parcours 3 ans ? »

R : Il est à rappeler que l’érosion en 1ère année de BEP est actuellement forte. Dans le nouveau cursus, la certification intermédiaire n’est pas l’objectif de la formation. Elle permet à un candidat qui échouerait au bac professionnel de sortir avec une qualification. L’élève bénéficie au cours de sa formation d’un accompagnement personnalisé qui vise à éviter le décrochage et obtenir le bac professionnel au terme du cursus.

Q : « Un élève qui n’obtient pas la certification intermédiaire, peut-il se représenter en classe de terminale ? »

R : L’élève qui n’aura pas obtenu le CAP ou le BEP dans le cadre de la certification intermédiaire pourra se représenter à l’examen, d’autant plus qu’il pourra conserver le bénéfice des unités qu’il aura déjà acquises.

Q : « Les élèves qui vont échouer à la dernière session de BEP ancien régime en 2010 et inscrits dans une formation de bac professionnel néanmoins, peuvent-ils prétendre à la certification intermédiaire ? »

R : Pour les jeunes qui auront échoué à la dernière session du BEP en juin 2010 et qui, après examen de leur dossier et en fonction des places disponibles, auront intégré le cursus de préparation du bac pro 3 ans, il sera possible de représenter les épreuves manquantes du diplôme (cf. paragraphe ci-dessus).

Q : « Quelles sont les épreuves passées lorsque la certification intermédiaire est un CAP ? »

R : Lorsque la certification intermédiaire est le CAP, l’élève passera le même examen que les autres candidats à ce diplôme.

Q : « Faudra-t-il valider toutes les épreuves pour obtenir la certification intermédiaire ? »

R : Le diplôme est délivré au candidat qui a obtenu une moyenne générale de 10 sur 20 à l’ensemble des épreuves.

Q : « La certification intermédiaire doit-elle obligatoirement être présentée par les élèves qui passent de la voie technologique à la 1ère professionnelle ? »

R : Non.

Q : « Les élèves qui intègreront un bac professionnel 3 ans spécialité « restauration » à la rentrée scolaire 2009 passeront-ils le BEP actuel « métiers de la restauration et de l’hôtellerie » ? »

R : Oui.

Q : « L’épreuve de travaux pratiques de sciences physiques (bac pro industriels) est-elle maintenue et avec quels supports de formation ? »

R : Le règlement d’examen du bac pro n’est pas modifié ; toutefois des retouches pourront lui être apportées en fonction des nouveaux programmes d’enseignement général dont les nouvelles définitions d’épreuves vont être fixées.

Q : « Pour les CAP, il y a des travaux pratiques de sciences en CCF, en sera-t-il de même pour les BEP industriel lorsqu’ils sont la certification intermédiaire ? »

R : Les définitions d’épreuves des BEP rénovés sont en cours d’élaboration

Q : « Pour les BEP tertiaire y-aura-t-il des sciences en CCF ? et pour les CAP tertiaire ? »

R : Les baccalauréats professionnels rattachés à la grille horaire n°2 ne comportent pas d’enseignement de sciences physiques et chimiques. Les BEP associés à ces baccalauréats professionnels ne comporteront pas d’évaluation en sciences.

Les CAP comportent tous une épreuve de sciences physiques. Les CAP retenus pour la certification intermédiaire sont préparés dans des spécialités de bac professionnel rattachées à la grille n°1 et qui offrent donc un enseignement de sciences physiques, à l’exception du CAP agent de sécurité qui pourrait être préparé dans le cadre du bac professionnel prévention-sécurité, actuellement rattaché à la grille 2. La question est à l’étude.

Q : « Lorsque la certification intermédiaire de niveau V est le CAP, l’évaluation est réglementairement en CCF pour toutes les disciplines. Par conséquent, à quels moments peuvent se passer les 4 situations d’évaluation qui composent l’épreuve de lettres, histoire, géographie et notamment l’épreuve orale (avant d’aborder les compétences niveau IV) ? »

R : Les situations d’évaluation du CAP - certification intermédiaire devront être organisées en temps utile (en principe au plus tard à la fin du 3ème semestre de formation) de manière à ne pas empiéter sur le temps nécessaire à l’acquisition et l’évaluation des compétences de niveau IV validées pour le bac pro.

Q : « Quand le choix de la certification intermédiaire est le CAP, comment faire coïncider deux programmes (CAP, BAC PRO) incompatibles ? en termes de contenu ? ) (programmes différents, épreuves en CCF) »

R : Lorsque le CAP a été choisi, c’est parce que les CPC, après examen des différents référentiels ont estimé, en accord avec les représentants de l’Inspection générale, que ce choix était le meilleur compte tenu des compétences à évaluer. Comme c’est l’usage, en matière d’organisation de la formation, l’Inspection générale donnera les indications utiles.

Q : « Quelle est la place de la PSE dans la certification ?

  • intermédiaire niveau V ?
  • du baccalauréat ? »

R : "Prévention-santé-environnement" (PSE) sera évalué au BEP et au bac pro dans le cadre d’une épreuve professionnelle

Mise à jour : 14 octobre 2011